Livre blanc : l'animation avec les personnes âgées

 Le GAG, Groupement national des animateurs en gérontologie, vient de publier un Livre blanc  intitulé "L'animation avec les personnes âgées" qui présente un état des lieux de l'animation en maison de retraite et propose des pistes pour améliorer la professionnalisation des animateurs et le quotidien des résidents.

Vous trouverez ci-dessous un extrait de ce document, publié avec l'aimable autorisation de ses auteurs. Pour lire l'intégralité Livre blanc

 

 LEGIFERONS ET INVENTONS ENSEMBLE POUR DONNER DU SENS

A LA FIN DE VIE DE NOS AINES


Passer 8h30 par jour à se morfondre dans l’ennui est le quotidien de nombreuses personnes âgées vivant en établissement de retraite. Faire subir cela à nos aînés est de la «non-traitance».

Mais que fait donc l’animateur en gérontologie?
L’animation avec les personnes âgées est un métier récent. La structuration du secteur, des démarches et du métier s’est faite à partir de 2000,avec la création du Groupement national des Animateurs en Gérontologie (GAG), puis en 2003 avec une mission du Ministère. Une enquête réalisée en 2011 démontre une progression nette de la professionnalisation depuis 2003 avec, en conséquence, l’amélioration des compétences et la qualité des services rendus.

Par contre, sur tous les autres points, la situation n’a pas bougé, les engagements des pouvoirs publics n’ont pas été tenus et des reculs apparaissent :

1. Les budgets sont toujours ridiculement bas (1 millième du forfait journalier, soit 0.09 €/jour), toujours payés par les personnes âgées en tarif hébergement et non en tarif dépendance comme promis plusieurs fois par différents ministères.

2. L’isolement des personnes âgées, leurs souhaits de vie, leurs rôles dans la société, sont aujourd’hui négligés et non traités par les pouvoirs publics et les gestionnaires de services et de structures.

3. L’animateur en gérontologie manque toujours de moyens.

 


Le Livre Blanc du GAG souligne progrès et points noirs, et formule cinq propositions :

1. La poursuite de la professionnalisation du métier d’animateur en gérontologie.

2. Un logiciel gratuit dédié aux animateurs pour mieux réussir le projet de vie du résident

3. Une plate-forme collaborative au service de tous les animateurs français

4. Une loi sur le financement de l’animation et de la vie sociale

5. Une loi qui permette, dans chaque établissement, l’instauration d’un véritable partenariat d’animationIl est capital que les pouvoirs publics, que les ministères, les conseils généraux et autres instances territoriales(fondations...), participent ensemble à nos propositions, faute de quoi la « non-traitance » perdurera…,perdurera,… jusqu’à ce que ce soit vous, moi, lui…, qui la subissiez.


PubliƩ le 20/12/2012