Relations intergénérationnelles entre un club de seniors et des écoles

Aux Lilas (Seine Saint-Denis), l'équipe du Club des Hortensias développe et favorise depuis plusieurs années les échanges entre les seniors et les jeunes qu’ils soient en maternelle, en primaire, au collège ou au lycée. 

 

Trois ans de nouvelles pratiques intergénérationnelles…

pour tisser du lien social

Depuis 2003 les actions - qui ont toutes pour finalité la création de liens, de solidarité, et de  « vivre ensemble » -  se sont multipliées et diversifiées.

Toutes ces rencontres sont possibles grâce aux seniors bénévoles et  motivés qui ne mesurent ni leur peine ni  temps pour développer de nombreuses initiatives mais aussi grâce aux partenaires qui acceptent de participer au projet (établissements scolaires, CAF, centre de loisirs…).

Rencontres conviviales, réalisations communes avec les plus petits,  tutorat, transmission de savoir-faire avec les plus grands… Pour en savoir plus, Infos Lilas évoque les différentes structures qui favorisent la relation « intergénérationnelle ».

 

 

Les seniors avec les enfants de maternelle et de primaire

 

A l'école maternelle Julie Daubié

Les petits apprécient les moments privilégiés partagés avec les seniors, tout particulièrement les ateliers cuisine : 4 ou 5 enfants autour d’une table en compagnie de 2 ou 3 « mamies d’adoption », ils mélangent, tournent, étalent, goûtent même, mais aussi se racontent, demandent. Les mamies ont du temps. Elles le donnent aux enfants qui le prennent et en redemandent autant pour faire des gâteaux que pour être écoutés. En fin de séance, quand elles quittent les petits, les mamies sont remerciées  d’un bisou, d’un sourire, ou plus tard au milieu du marché dominical d’un retentissant « Colette, tu me connais ! Maman ! c’est la mamie qui fait les gâteaux ! »

Elle savent tout faire ces mamies :

- l’atelier jardinage. Planter des petites graines, des bulbes, des plantes aromatiques, sont régulièrement l’objet de démonstration de savoir faire,

- l’atelier couture au cours duquel on peut se fabriquer un doudou de plus, un ourson, ou un dauphin..

- les décors pour les fêtes pour lesquels elles apportent et manient de belles matières brillantes, quel bonheur !

Toutes les six semaines, les grands et les moyens transforment l’atelier mathématiques en salle de jeux, ou bien vont jouer au club des Hortensias . Tout le monde s’applique à expliquer ces jeux et à suivre des règles communes ,belle activité de langage, de logique, pour les plus jeunes, et d’adaptation pour les aînés !

Suite à ces diverses sorties , les enfants de moyenne section ont créé des textes, et bien entendu un texte a eu pour titre : « les mamies crêpes. ». Les mamies leur avaient fait des crêpes… ils leur en ont fait une chanson mise en rythme   puis en musique par deux pères d’élèves. Cette chanson a été enregistrée au studio de la salle de concert lilasienne Le Triton. Une forme bien méritée de remerciements et de reconnaissance.

 

A l'école maternelle Courcoux

L’atelier « Autour Du Jeu » avec des personnes du Club des Hortensias permet de renforcer les compétences des enfants en numérotation, apprentissage abordé en grande section. Les seniors apportent également un soutien aux enfants qui ont des difficultés. Ils interviennent auprès de petits groupes une fois par mois et chaque trimestre toute la classe se rend au Club pour une séance de jeux qui se termine par un goûter. Ces jeux donnent aux petits l’envie de jouer seuls en classe et de partager des moments de plaisir avec leur famille.

 

Pour témoigner leur plaisir de rencontrer les personnes du Club des Hortensias, les enfants et les enseignants de l'éccole maternelle Courcoux ont eu l'idée de leur écrire un poème :

 Nos mamies

A l’école maternelle Courcoux,
les mamies sont souvent avec nous.
Elles discutent avec les maîtresses,
Pour mettre en place avec adresse,
Affiner en concertation
les idées et propositions….

Cuisine, jeux de société, tissage,
Décoration et jardinage
Elles savent tout faire, même le bricolage !
C’est toujours de la joie partagée
D’être avec elles en ateliers
Et de suivre une activité.

Comment s’appelle cette fleur
Qui refleurit avec bonheur ?
Mais c’est le club des hortensias
Qui offre son partenariat !

Nos mamies, on les aime beaucoup
On veut les garder avec nous
Et on leur dit un grand merci
De faire partie de nos vies.

 

A la Caisse d’Allocations Familiales

Grâce aux rencontres autour du jeu, de nombreux échanges s’établissent entre les enfants fréquentant la permanence d’Action Sociale de la Caisse d’Allocations Familiales et le Club des Hortensias.

Tout au long de l’année, les temps forts du calendrier (noël, chandeleur, fête de la musique…) sont l’occasion d’organiser des ateliers spécifiques. Une kermesse est proposée par  le Club des Hortensias  aux enfants. A leur tour, les enfants invitent les seniors à la sortie au bord de la mer. A travers tous ces moments privilégiés, des relations affectives se créent entre les seniors et les enfants de la CAF qui pour la plupart ont peu de liens avec leurs grands parents résidant souvent à l’étranger.

 

Au Centre de loisirs primaire

Rapprocher les générations, les voir partager les mêmes plaisir…le bilan très positif des rencontres « autour du jeu » organisées avec le centre de loisirs depuis 2003, a permis de  tisser des liens, significatifs et durables, basés sur l’échange des connaissances, du savoir  faire et du savoir être. Pour faire évoluer le projet les adhérents du club des hortensias ont rencontré les animateurs et se sont engagés dans différents projets de création. Depuis les enfants apprennent à tricoter, à broder, s’initient à l’art floral et aux techniques de la peinture sur soie. Deux  autres projets ambitieux verront  le jour prochainement  : la construction d’une maquette de château fort ainsi qu’un concert présenté par les enfants courant juin .

Une manière de se rapprocher, d’échanger, de se découvrir et surtout de se respecter et de laisser tomber les préjugés.

 

Un théâtre de marionnettes pour les enfants

En mai 2004, les enseignants de l’école maternelle Julie Daubié font appel aux seniors du Club des Hortensias pour les aider à créer un petit théâtre de marionnettes destiné aux saynètes présentées par les petits des classes maternelles.

Très vite, devant l’engouement des enfants, quatre papis et mamies s’attellent à créer « un vrai spectacle de marionnettes », ils conçoivent un scénario, habillent le castelet de bois brut, créent les décors et réalisent les marionnettes avec la participation de l’atelier « autour du fil » du club des Hortensias. Le spectacle est fin prêt en février 2005 pour une première représentation dans la grande salle des hortensias qui n’accueillera pas moins de 70 enfants.

Depuis, l’habitude est prise d’organiser deux à trois fois l’an, au club des Hortensias, au profit des enfants des maternelles Julie Daubié, Courcoux, de la CAF et du centre de Loisirs, des représentations de marionnettes suivies d’un goûter qui réunissent Seniors et tout-petits.

 

La semaine de la santé

Dans le cadre d’un partenariat privilégié avec la CRAMIF, une semaine de la santé, coordonnée par le centre municipal de santé, a été organisé aux Lilas en 2005. Parmi les manifestations de cette semaine, un rallye santé ouvert aux enfants et aux seniors s’est déroulé dans toute la ville et s’est clôturé par un goûter au Club des Hortensias. Un questionnaire avait été mis au point en amont par le centre de loisirs. Le rallye a réuni enfants et seniors. Il a permis à plusieurs services de se rencontrer et de travailler dans un projet commun.. Ce fut un moment fort dans la relation seniors- enfants par le biais de l’apprentissage mais aussi  la découverte de l’autre.

 

 

Des relations entre les seniors et les jeunes collégiens et lycéens

Le tutorat auprès des jeunes du lycée

En septembre 2003, quelques membres du Club des Hortensias, pour la plupart des enseignants retraités, ont tenté une expérience de collaboration entre le Club des Hortensias et le lycée Paul-Robert. Expérience à laquelle s’est joint le Kiosque.

 

Témoignage d’un projet réussi 

Paroles du tuteur Roger Bonjean

Lors d’une première réunion, nous avons appris que certains élèves des classes de seconde étaient en grande difficulté en français et que leurs chances de réussir leur scolarité risquaient d’être compromises. En parallèle le club des hortensias souhaitait étendre les relations intergénérationelles - déjà mises en place avec des classes de maternelles.

L’idée d’aider de jeunes lycéens en français a soulevé l’enthousiasme de tous. Nous avons décidé d’intervenir dans un premier temps que dans deux classes, dont une composée de redoublants.

Lors d’une rencontre avec les professeurs principaux et de français de ces deux classes il a été convenu que le travail avec ces jeunes gens et jeunes filles n’aurait pas un caractère scolaire et que nous n’accepterions pas de les aider à faire leurs devoirs mais que nous essaierions de leur donner les bases de français qui leur manquaient ainsi que qualques notions de culture générale..

Nous étions tous d’accord pour que ces réunions de travail n’aient pas lieu au lycée mais au Club des Hortensias ou au Kiosque, et pour lever toute ambiguïté auprès des élèves nous décidions de nommer cette expérience « le tutorat ».

L’expérience commença au retour des vacances de la Toussaint.

L’information circula si bien auprès de tous les acteurs du lycée qu’à la demande de quelques professeurs nous avons accueilli quelques élèves d’autres classes. Nous avons commencé avec une dizaine d’adolescents répartis en quatre groupes en fonction de leurs difficultés.

Les résultats obtenus furent encourageants. Les adolescents ont pris confiance en eux, et leur comportement a évolué au cours de l’année scolaire. Au fil du temps, nos rapports avec les jeunes lycéens sont devenus de plus en plus chaleureux. Le pari était gagné.

Pour la troisième année consécutive l’expérience a été reconduite cette année. Actuellement deux groupes se réunissent au Kiosque le mardi après-midi et deux autres au Club des Hortensias le jeudi après-midi.

 

 Paroles de  Catherine Portier,

Catherine Portier, professeur principal d’élèves concernés par le tutorat, explique la démarche du tutorat.

Un groupe de 2 à 4 élèves est confié à un tuteur qui organise le travail sous sa propre responsabilité, sans intervention de quiconque du lycée. Seuls des élèves volontaires participent à ces activités. La seule contrainte imposée est celle de l’assiduité. Hors du cadre scolaire les adolescents entendent différemment les remarques et conseils qui leurs sont donnés. De plus, ce travail se déroulant en petits groupes stables, la retenue de chacun s’estompe peu à peu, l’expression des jeunes est alors plus libre.

En tant que professeur principal j’ai pu observer que certains élèves ont ainsi vaincu la peur qui les inhibait en arrivant au lycée, ont acquis un peu d’assurance en expression, et  de ce fait, ont choisi leur parcours scolaire.

Bien-sûr ces résultats positifs ne sont pas automatiques, bien sûr cette évolution se serait peut-être manifestée indépendamment du travail fait avec les tuteurs, mais seulement peut-être.

Une maîtrise du Français est une étape indispensable à la formation, et toute contribution positive doit être retenue.

La formation des jeunes est une alchimie, mais le travail personnel et la confiance en soi sont indispensables.

 

Les relations seniors / service Jeunesse

Après sa soirée familiale organisée en décembre 2005, le service Jeunesse poursuit ses actions intergénérationnelles. Deux actions se sont déroulées en février dernier avec le Club des Hortensias :

- un tournoi de tennis de table et fléchettes dont les équipes vainqueurs (juniors/seniors) participeront à une sortie bowling pour partager un nouveau moment de convivialité

- un après-midi dansant au cours duquel jeunes et moins jeunes ont présenté puis partagé des moments de danse . Cet échange chaleureux s’est terminé par un goûter propice aux discussions et aux confidences .

 

Encadré

Les personnes intéressées par ces échanges sont invitées à venir rencontrer l’équipe du Club des Hortensias.

Club Des Hortensias
Allée des Hortensias
Tél. 01 48 46 46 41

 

Cet article, paru dans Infos Lilas n° 48 (mai 2006), est publié avec l'aimable autorisation du service communication de la Ville des Lilas.

Publié le 08/06/2006