Entretien avec Sandrine Gauthier

Sandrine Gauthier est animatrice et formatrice « signes2mains » auprès des tout-petits, des parents et des professionnels qui les accompagnent au quotidien.Elle présente ici ce langage de gestes qui réunit petits et grands.

 

 

Merci de vous présenter en quelques lignes

Je m’appelle Sandrine Gauthier, ma vie a été marquée par des professions en lien avec la communication.

- communication visuelle, graphiste et directrice artistique en agence publicitaire - communication par le toucher : praticienne en touchers détente, énergétique et métamorphique
- communication et aide à la personne : auxiliaire de vie auprès des personnes âgées
- communication gestuelle associée à la parole « signes2mains » pour les bébés depuis 2009.

A ce jour je suis animatrice et formatrice « signes2mains », mais aussi praticienne et formatrice en « Toucher Métamorphique » et j'ai créé l'association "Au cœur de soi"


Pourquoi avez-vous choisi ce métier ?

Ce métier en lien avec « signes2mains », m’a choisi, il s’inscrit toutefois dans la continuité de mon parcours pro. J’ai été formée et longtemps exercé au toucher métamorphique, en lien avec notre vie intra-utérine. Aussi devenant mère, je me suis interrogée : comment permettre à l’enfant de continuer à prendre toute sa place en tant que personne ? J’ai alors rencontré Sandrine Higel Fondatrice de « Signes2mains » lors d’un atelier familial à Toulouse en 2008, j’ai commencé à utiliser les signes avec ma fille de 10 mois à l’époque.

Cela a été d’une telle richesse et rencontre humaine, que j’ai voulu aller plus loin dans cette démarche et me suis formée en 2009 pour être animatrice auprès de Capp Formation – Signes2mains.

Depuis 2009 j’anime des ateliers familiaux et forme depuis fin 2011 des professionnels de la petite enfance.

 

Qu'est-ce que la communication gestuelle ?

La communication gestuelle associée à la parole, les « signes2mains », est un outil permettant de faciliter la communication avec le tout-petit qui ne parle pas encore.

Permettre aux enfants d’utiliser d’autres signes que « au revoir, bravo, chut, les marionnettes, … » c’est ouvrir une fenêtre sur leur univers afin de mieux les comprendre et d’avoir des indices supplémentaires sur leurs besoins. C’est aussi très ludique !

Tout en parlant avec bébé, on utilise un signe qui vient surligner un mot dans la phrase.

Cet outil s’inscrit dans une démarche de communication bienveillante et de respect de la dignité de l’enfant.


A qui s’adresse les ateliers que vous proposez ?

Les ateliers familiaux « signes2mains » s’adressent aux bébés de 6 à 18 mois accompagnés de leur famille et fratrie.


Comment se déroule une séance avec les mamans ?

Les papas, mamies, papis sont aussi présents.

Les ateliers accueillent 10 enfants, plus les accompagnants, c’est un lieu d’échange, de partage, de soutien à la parentalité.

Je propose 2 formules :

- L’atelier DECOUVERTE « signes2mains » : présente les bases de cette pratique, les 20 premiers signes, des comptines et livres signés.

- Les animations « signes2mains » plus ludiques prennent comme support le verbal et le geste, au travers de comptines, ballades gestuelles et tapis de contes, elles s’adressent aux enfants de 6 mois à 5/6 ans.

La durée de l’atelier est de 1H. Les animations varient de 30 à 45 minutes. Ces rencontrent sont proposées en structures médiathèque, CCAS, RAM…avec gratuité pour les familles.

L’Atelier DECOUVERTE se déplace aussi au domicile des familles dans le Tarn (81), sur demande.


Vous formez également des professionnels de la petite enfance, notamment en crèche. Or l’on pourrait penser qu’ils ont déjà, de par leur formation et leur expérience de terrain, tous les outils pour communiquer avec les bébés, que leur apportez vous de plus ?

Le centre de formation Capp Formation et son équipe de formateurs dont je fais partie, intervient en effet en crèche, mais aussi auprès d’assistantes maternelles à l’échelle nationale. Ces professionnels sont en demande de parfaire et approfondir leur pratique professionnelle. La formation amène aussi ces professionnelles à s’interroger sur leur posture globale face à l’enfant. En effet la communication est verbale mais aussi beaucoup non verbale (position du corps, mimique…)

Cet outil de communication gestuelle avec bébé, est d’usage très courant aux Etats-Unis et au Canada depuis plus de 30 ans, 2 crèches sur 3 utilisent cet outil ainsi que de nombreuses familles. Nous en sommes très loin en France, c’est encore un outil novateur qui demande à être connu, reconnu.


Tous les bébés vont-il réagir aux signes et s’en emparer ?

L’adulte met à la disposition du bébé les « signes2mains » Certains vont en effet s’en emparer très vite (quelques jours), pour d’autres un temps plus long sera nécessaire (quelques mois), et certains ne les utiliseront jamais.

Cela appartient à l’enfant et l’adulte s’engage à respecter ce choix. Il n’est pas question de performance ou de résultats dans cette mise à disposition.Mais plutôt de regarder, d’écouter, de communiquer autrement dans une démarche de bienveillance et respect de l’enfant.


Quels sont les bienfaits de la communication gestuelle pour les bébés et ceux qui signent avec eux ?

- Tisse un lien privilégié enfant-adulte

- Facilite l’échange

- Réduit les frustrations liées à l’incompréhension

- Apporte une meilleure réponse aux besoins de l’enfant

- Créent une passerelle vers l’acquisition du langage.

Les signes associés à la parole donnent le goût de parler et ne peuvent en aucun cas provoquer un retard de langage.


Les Tapis de contes gestuels sont destinés aux plus grands, en quoi consistent-ils ?

Les tapis pour les enfants de 2 à 5 ans permettent de raconter des histoires avec le verbe, le geste, le tapis (le toucher des différentes matières) comme support. Ils permettent une belle interaction avec l’enfant mais aussi l’adulte présent.

J’accueille de plus en pus des tout-petits, et je reste toujours émerveillée de leurs Présence et Ecoute. Aussi ces rencontres sont ouvertes à la fratrie : des plus petits de 6 mois au plus grands de 7/8 ans). Les histoires, ballades gestuelles, comptines pourront être réappropriées dans le foyer pour des jeux de mains ludiques. L’apprentissage du tout-petit passe par le jeu.



Vous développez également des rencontres avec les seniors, dans quel cadre ont-elles lieu ?

Ces rencontres sont encore à l’état de projet par manque d’un lieu d’accueil.
Ayant côtoyé les personnes âgées en tant qu’auxiliaire de vie et les jeunes enfants ; je souhaite que ces générations vivant dans des structures bien distinctes puissent se rencontrer, échanger, partager, se découvrir. Les personnes âgées portent en elle une telle richesse de vie à transmettre et les enfants ont une telle soif de savoir, connaître, découvrir.

Nous retrouvons parfois les mêmes non-regard, non-écoute, non-respect envers la personne âgée et le tout-petit. Ces rencontres peuvent remédier à cela. Ces rencontres ont pour objectifs de valoriser les savoirs, savoir-faire, compétences des personnes âgées et ainsi d’accroître leur estime, de sortir de l’isolement, de se sentir utile tout simplement, de continuer à avoir une place dans cette société en étant en interaction avec la collectivité.

En effet, des productions sortiront de ces ateliers et viendront animer des lieux de la collectivité.


Que souhaitez-vous transmettre aux personnes que vous accompagnez ?

Regardez, et découvrez l’autre que vous avez en face de vous avec toutes ses richesses,
mais regardez aussi en vous ces talents que vous portez, soyez fiers de qui vous êtes et cultivez ces moments précieux où la Joie émerge en vous et en l’autre que vous accompagnez.


Où trouvez-vous des ressources pour vous-même et pour accompagner tous ceux que vous rencontrez ?

Dans le partage La Vrai Présence d’un regard, d’un sourire, d’une émotion, d’une main touchée, d’une parole ou d’un signe livrés pour la première fois de ces tout-petits, ces enfants, ces parents, ces accompagnants, ces seniors.
Ces instants éphémères me remplissent le cœur et me ressourcent car en effet il s’agit là de communication de cœur à cœur , de communion !!!!


Quelles leçons tirez vous de votre expérience professionnelle et de toutes vos rencontres avec les petits et les grands ?

Chaque rencontre est unique et nous enseigne beaucoup sur nous même. Je découvre sans cesse l’Etre merveilleux que nous sommes nous Etre Humain. C’est en étant dans l’Etre que nous pouvons nous rencontrer grands et petits. Loin du faire et du savoir .


La communication gestuelle demeure une pratique confidentielle en France. Que voudriez-vous suggérer pour qu’elle soit connue et reconnue ?

En effet la communication gestuelle est encore peu connue en France, pourtant pratiquée depuis plus de 30 ans aux Etats-Unis et Canada. Je ne suggère rien de spécifique, juste être ouvert à cet outil et cette véritable rencontre avec le tout-petit.


Un cri du cœur, une suggestion, une citation…

Nous sommes créateur de notre propre vie, aussi accueillez toutes les expériences qui nous font grandir.

Faites confiance à votre ressenti, votre guidance,votre intelligence innée.

Et soyez tous simplement dans l’Etre.


PubliƩ le 31/05/2012