Ouverture d'un bar à vins dans un service de soins palliatifs

Le CHU de Clermont-Ferrand vient d'ouvrir un bar à vins dans son service de soins palliatifs à l'intention de ses patients.


UN BAR A VINS EN SOINS PALLIATIFS

En septembre 2014,  au CHU de Clermont-Ferrand, un bar à vins sera à la dispostion des patients en soins palliatifs. Cette  initiative, une première en France, revient au docteur Guastella, chef de service de l'unité de soins palliatifs. 

 

 

UNE REFLEXION SUR LA NOTION DE PLAISIR EN FIN DE VIE

Une conférence grand public se tiendra le mardi 9 septembre à 18h45 à la Faculté de Chirurgie dentaire (CHU Estaing) et aura pour thème
 « A-t-on le droit de se faire plaisir et de faire plaisir en fin de vie ?
Plaidoyer pour les vins et la nourriture en soins palliatifs »

 

Cette conférence sera donnée par
Catherine Le Grand-Sébille, socio-anthropologue, enseignant-chercheur,
Dr Virginie Guastella, chef du Centre de Soins Palliatifs,
et animée par Éric Roux, journaliste, chroniqueur culinaire.
 

Basé sur une étude menée en 2011-2012 auprès de 200 patients, médecins et soignants, ce temps d’échange permettra à Catherine Le Grand Sébille de revenir sur les recherches qu’elle mène dans le cadre de « Questionner autrement le soin », groupe de réflexion rattaché à l’Espace Éthique de l’Assistance publique des hôpitaux de Paris (AP-HP), Île-de-France.


 
Comment les équipes médicales concilient-elles recommandations de santé publique et petits plaisirs quotidiens : nourritures, vins, douceurs ?
Dans une société où la fin de vie est de plus en plus médicalisée, où la lutte contre l’alcoolisation est très encadrée, les messages visant à promouvoir une alimentation saine et équilibrée sont omniprésents, on peut s’interroger sur la manière dont la médecine s’accommode des plaisirs gustatifs de ceux qui vont mourir.
 
Il y a dans le rapport à la nourriture et au vin une dimension hédonique qui fait qu’en France l’alimentation est une source licite de plaisir avec une dimension sociale très affirmée.
 
Face à ce constat, le Centre de Soins Palliatifs du CHU de Clermont-Ferrand (Dr Virginie Guastella) a décidé de créer un « Bar à vins » destiné aux patients désireux de boire un bon verre de vin durant leur séjour. Ce dispositif, médicalement encadré, permettra également aux familles qui le souhaitent de pouvoir offrir des cadeaux de bouche à leur proche hospitalisé, afin de partager un moment convivial et de rompre ainsi, agréablement, un quotidien parfois difficile.
 
Afin de sensibiliser les soignants à cette nouvelle pratique, qui placera le CHU de Clermont-Ferrand comme un précurseur au niveau national, une formation sera assurée à l’attention des professionnels de santé du Centre de Soins Palliatifs par Catherine Le Grand-Sébille, socio-anthropologue, enseignant-chercheur.
 
 

PubliƩ le 01/08/2014