Les contes

LES CONTES 

Conteuse auprès des tout-petits, à la bibliothèque municipale, dans les écoles, et auprès des adultes, toutes mes histoires sont inédites. Je les invente et je les conte avec grand plaisir ! Leurs ingrédients sont l'imaginaire, la poésie, la facétie, l'insolite, le merveilleux, etc, afin d'extraire mes petits auditeurs et les grands de leur monde souvent saturé de télé, de vidéo et de routine. Et ça marche ! A la bibliothèque, où j'interviens avec d'autres conteuses, les parents et grands-parents qui accompagnent les enfants prennent eux aussi le plus grand plaisir à écouter ces histoires !

Dans un autre registre, pour les ateliers d'écriture et contes, je pioche avec bonheur dans le répertoire des contes classiques pour enrichir ces rencontres.

 

CONTER POUR TRANSMETTRE

Après avoir longtemps écouté les personnes en fin de vie et les autres, conter répond à un désir de transmission. J'ai beaucoup reçu, j'ai écouté et j'écoute toujours une multitude d'histoires, de secrets, de chagrins, d'inquiétudes, des silences et des appels et l'on me confie aussi des histoires de bonheur, d'amour, de découvertes, de surprises  qui toutes m'enrichissent. C'est pourquoi je souhaite transmettre la richesse de toutes ces facettes afin de toucher les uns et les autres. L'histoire est pour moi un outil idéal.

 

A travers les histoires que j'écris et que je conte, je tiens donc à transmettre :

- du plaisir !
C'est très réjouissant d'imaginer des histoires et c'est un grand plaisir de les offrir et de faire plaisir ! Dans notre société, le plaisir est souvent oublié au profit du "il faut faire" ou il est souvent éphémère et à consommer. Les histoires, elles, créent des souvenirs et de ce fait deviennent des ressources.

 

- de l'émerveillement
Dans notre société très régie par l'utilitaire où il y a peu de place pour l'imaginaire, où tout est si sérieux, se laisser transporter par une histoire m'apparaît essentiel. Les adultes qui accompagnent les enfants à la bibliothèque ne boudent pas leur plaisir !

 

- de la reconnaissance
Il ne s'agit pas de proposer des personnages ou des situations conformes à ce que nous rencontrons au quotidien afin d'avoir la satisfaction de s'y identifier mais de créer grâce à la poésie, au merveilleux, au burlesque, etc dans un autre espace-temps des personnages amenés à vivre des expériences et des émotions qui ressemblent à celles que nous connaissons ou que nous avons connues. Cette reconnaissance qui ne juge pas donne l'estime de soi et permet à la personne, grâce aux métaphores, de trouver des ressources, de donner du sens et ce faisant de devenir le créateur de sa propre vie. C'est dire que les contes transforment et bonifient qui veut écouter ...

 

- la transmission 
Pour toutes ces raisons, les contes s'adressent aussi bien aux petits qu'aux grands et il peut rassembler les générations. C'est pourquoi l'association "Le Comptoir aux Histoires" se propose, notamment lors des actions intergénérationnelles qu'elle met en œuvre ou lors d'interventions dans ce cadre, de promouvoir la lecture, le conte, la création d'histoires afin que petits et grands se retrouvent et se racontent ...

 

PubliƩ le 17/02/2014